Télésoin nouvelle pratique de télésanté

La télémédecine, avantages et inconvénients

En plein développement depuis l’avènement de la société de l’information et des nouvelles technologies, la télémédecine représente un nouvelle façon de faire vivre la médecine :

  • la téléconsultation avec les patients, pour étudier leur dossier, donner des avis médicaux, annoncer des résultats d’examens ou un diagnostic, renouveler des ordonnances, diagnostiquer des pathologies bénignes ; ou sur un site de pharmacie en ligne, conseiller les patients sur la prise de leurs médicaments
  • le télésoin, pour effectuer certains soins à distance, par exemple en orthophonie, en diététique ou en psychiatrie / psychologie
  • la télésurveillance, pour faire le suivi à distance de patients âgés ou malades chroniques
  • la téléexpertise, pour demander un avis médical entre généraliste et spécialiste, ou entre spécialistes
  • la téléassistance, pour se guider entre praticiens ; par exemple un chirurgien expérimenté en guide un autre par visioconférence
  • la régulation médicale, pour orienter les patients qui appellent les urgences vers les médecins pertinents pour leur cas

Ces nouvelles pratiques de télémédecine présentent avantages et inconvénients. Voyons-les en détails.

Les avantages de la télémédecine et de la téléconsultation

Les avantages pour les patients

Une médecine moins chère

Pour les patients, la médecine à distance – remboursée tout autant que la médecine classique – pourrait présenter l’avantage de réduire voire supprimer tous les frais annexes :

  • pas de frais d’essence ni de frais de parking (par exemple : en téléconsultant sa diététicienne 4 fois par mois sur son site de thérapeute, on économise 4 allers-retours par mois)
  • pas de frais de garde d’enfant, notamment quand les deux parents travaillent ou quand un seul parent a la garde et qu’une absence est compliquée à gérer
  • moins de frais d’hôpital – grâce à des téléconsultations d’entretien pré-opératoire ou de suivi post-opératoire on évite des hospitalisations inutiles

Un meilleur accès aux soins pour les populations particulièrement isolées

Certaines populations se trouvent dans des situations d’isolement, géographique, social, ou pour des raisons légales :

  • les personnes âgées, notamment en perte d’autonomie ou incapables de conduire ou de prendre les transports en commun
  • les populations rurales ou montagnardes
  • les malades infectieux qui doivent rester confinés en quarantaine (à cause du covid mais pas seulement, il existe des dizaines de maladies infectieuses)
  • les détenus, souvent privés de soins du fait de la lourdeur de l’organisation carcérale
  • les personnes migrantes ou sans-papiers
  • certaines personnes handicapées gagnent à pouvoir téléconsulter sans se déplacer : entre autres, les centaines de milliers de personnes aveugles ou gravement déficientes visuelles, de même que les personnes paralysées ou en fauteuil, évitent ainsi de pénibles efforts de déplacement

Toutes ces personnes trouvent un avantage évident à la téléconsultation.

Une médecine plus rapide

L’offre à distance étant plus vaste, les patients subissent moins l’indisponibilité de leur médecin. On peut téléconsulter pour prendre un simple avis ou renouveler un traitement.

On gagne aussi du temps en évitant de perdre sa journée de travail pour un déplacement médical : cela n’arrange pas forcément les employés qui préféraient prendre une journée de repos, mais cela arrange les professions libérales qui perdront moins de chiffre d’affaires.

Dans les cas d’urgence vitale, l’équipement des services de secours (pompiers, SAMU, SMUR) avec une mallette de téléconsultation permet de réaliser rapidement des mesures des signes vitaux et de les transmettre en live à un médecin urgentiste téléconsultant.

Une diminution des risques infectieux

Pour toutes les maladies infectieuses, les docteurs sont susceptibles de transporter des germes de patient en patient.

De même, les salles d’attente des cabinets médicaux et des hôpitaux et cliniques présentent des risques de contamination.

La télémédecine a l’avantage de diminuer les risques de contracter grippe, gastro-entérite, bronchiolite, coronavirus, tuberculose, rougeole, paludisme, chikungunya, maladie de Lyme, etc etc.

Les avantages pour les médecins

Gain de temps et hausse de revenus

Pour les médecins et autres professionnels de santé devenue e-santé, l’exercice de la médecine en ligne permet d’éviter de perdre du temps en déplacement entre les patients, donc de traiter plus de patients.

On réserve ainsi les visites aux cas qui exigent un examen médical approfondi, on téléconsulte pour savoir si une visite à domicile ou en cabinet est nécessaire.

Gain d’espace

Pratiquer à distance réduit le besoin d’espace en cabinet médical : au lieu de 10 patients en salle d’attente vous en avez 5, vous voyez les autres en visioconférence.

Dans les villes où l’immobilier est cher, vous pouvez même vous passer de cabinet, ou partager un cabinet avec d’autres médecins.

Des diagnostics plus fiables, des traitements plus adaptés

Les généralistes reconnaissent l’apport de la téléexpertise : même s’ils pratiquent en présentiel, depuis le domicile d’un patient ils peuvent obtenir facilement l’avis médical immédiat d’un médecin spécialiste pour des cas qui leur semblent difficiles ou incertains.

Ils peuvent par exemple :

  • envoyer les photos d’une lésion cutanée à un dermatologue pour savoir si elle semble pathologique ou prédire son évolution
  • face à des résultats d’examen incohérents ou difficiles à interpréter, le docteur peut demander l’avis d’experts de laboratoire ou d’imagerie médicale, de spécialistes du sang, de radiologues, etc

Pratique à distance de médecins retraités

Face à la pénurie de médecins au niveau national, criante dans certaines régions rurales, certains médecins en retraite pourraient assurer des téléconsultations pour des cas ne demandant pas d’examen approfondi, ou demandant un premier avis médical avant orientation vers un médecin spécialiste.

Ces médecins en activité partielle peuvent ne travailler que quelques heures par semaine, depuis leur domicile, sans avoir besoin de payer les divers frais et factures d’un cabinet médical (loyer, assurance des lieux, électricité, etc).

Les inconvénients de la télémédecine

La télémédecine a des inconvénients, reçoit des critiques et trouve des limites, de sorte qu’elle ne peut tout simplement pas se substituer à la médecine de proximité en présentiel.

Les inconvénients pour les patients

Déshumanisation

Pour certaines catégories sociales, la visite du médecin joue un rôle psychologique de réconfort, de chaleur humaine. Par exemple, les personnes âgées isolées aiment savoir qu’il y a au moins une personne qui se soucie d’elles.

Néanmoins, rien n’empêche d’utiliser la téléconsultation pour, justement, améliorer la prise en charge de ces personnes isolées.

Par ailleurs, le site Ameli.fr rappelle clairement que la pratique d’e-santé doit alterner avec les visites physiques et ne se faire qu’en favorisant la proximité géographique.

Défaut d’assurance santé

Toutes les mutuelles santé ne couvrent pas la télémédecine, en tout cas pas dans tous les pays. Même si en France et dans d’autres pays européens et occidentaux, la télémédecine semble en bonne voie de normalisation.

Incompétence technique des patients

Une partie des utilisateurs des nouvelles technologies ont des compétences faibles ou de mauvais matériels.

Les personnes âgées dépendantes, les personnes handicapées ou déficientes auditives, visuelles, motrices, intellectuelles, peuvent rencontrer d’insurmontables difficultés face aux nouvelles technologies.

Mauvaise connexion Internet

De plus, certaines populations vivent dans des zones mal desservies par Internet (les zones rurales cumulent les problèmes de désertification médicale et de mauvaise couverture en Internet à haut débit ; mais les pharmacies de proximité peuvent régler ce problème en proposant des cabines de téléconsultation équipées d’appareils pour réaliser des examens de base, et avoir une connexion Internet haut débit), ou encore dans des zones où la connexion est chère (exemple : en Afrique, au Bénin, la connexion mensuelle représente l’équivalent de 500€ en France !)

Cet inconvénient de la télémédecine peut aussi se régler en partie par des téléconsultations par téléphone.

Risque de fuite des données de santé personnelles

Comme toute télécommunication, la télémédecine présente un risque de piratage des données personnelles, et donc de violation du secret médical.

Néanmoins, un certain nombre de plateformes proposent déjà des offres de télécommunication sécurisée.

Offres qui ont pourtant déjà connu des ratés, comme quand des données stockées par des services tiers utilisés par Doctolib ont subi un piratage malveillant :

en juillet 2020, 6 128 rendez-vous avec le nom, le prénom, le sexe, le numéro de téléphone et l’adresse email du patient, ainsi que la date de rendez-vous, le nom et la spécialité du professionnel de santé concerné par le rendez-vous” ont été consultés par des pirates malveillants

(source)

Les inconvénients pour les médecins

Déshumanisation

Les médecins aussi craignent une déshumanisation de la médecine et estiment que le contact humain entre le patient et son médecin joue un rôle important et fait partie intégrante du processus thérapeutique.

Contre cet inconvénient, il faut rappeler que la consultation e-santé ou le télésoin ne prétendent pas se substituer totalement aux examens et aux soins physiques : la télémédecine ne doit servir que dans des cas précis.

Un certain coût des cabines de téléconsultation

Les équipements en cabines de téléconsultation dans les pharmacies représentent un coût important. Néanmoins il semble bien que ce coût soit compensé plus ou moins rapidement par le gain d’activité.

Conclusion

Pour l’instant, la balance des avantages et inconvénients de la télémédecine et de la téléconsultation semble pencher en faveur des nouvelles pratiques, qui viennent combler des lacunes de la médecine classique sans pour autant la remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page