Télépsychologie

La télépsychologie, ou psychologie par téléconsultation

Pratique émergente popularisée depuis la crise sanitaire, la télépsychologie entrée dans les mœurs semble en voie de généralisation.

Définition de la télépsychologie

La télépsychologie peut se définir comme l’ensemble des pratiques de thérapie, d’écoute et de conseil psychologiques réunissant un psychologue et un-e patient-e à distance par l’intermédiaire des TIC (technologies de l’information et de la communication), par exemple le téléphone, la visioconférence sur smartphone ou sur ordinateur, le SMS ou le tchat.

On trouve également l’orthographe télé-psychologie.

Des termes à peu près synonymes sont :

  • la psychologie à distance, désignant toute pratique à distance, autre qu’en présentiel
  • la psychologie en ligne, qui passe spécifiquement par Internet

On distingue la télépsychologie de la psychologie et de la psychothérapie classiques, qui s’effectuent en présentiel, en face-à-face, mais aussi d’une autre pratique émergente, la cyberpsychologie.

La cyberpsychologie peut s’effectuer à distance ou en présentiel, et a recours à des moyens informatiques comme l’immersion dans une réalité virtuelle, par exemple par l’intermédiaire d’un casque.

La loi et les services de psychologie à distance

Les services de psychologie à distance ne sont un phénomène social et thérapeutique que depuis quelques années, depuis la généralisation des smartphones et des connexions Internet, mais surtout depuis la crise sanitaire due au covid-19.

Dans le monde occidental, et notamment en France, les Etats et le législateur ont donc tenu compte de l’évolution des pratiques thérapeutiques, et autorisé les services de télépsychologie, néanmoins avec une certaine prudence.

Le code de déontologie des psychologues

Ainsi, la version 2021 du Code de déontologie des psychologues indique :

Article 24 : La·le psychologue privilégie la rencontre effective à toute forme de communication à distance. Cependant, lorsqu’elle·il a recours à cette dernière, elle·il doit rester personnellement identifiable et veiller à sécuriser les échanges. Elle·il utilise les outils et les techniques de téléconsultation en tenant compte des spécificités et des limites de la cyberpsychologie. Elle·il reste attentif à l’évolution des réglementations en vigueur et aux recommandations des organisations internationales de psychologie.

Le secret médical et la confidentialité des données

La téléconsultation psy à distance pose aussi le problème du respect du secret médical et de la confidentialité des données.

Les psychologues doivent donc veiller à assurer la sécurité des données personnelles, s’abstenant le plus possible de stocker durablement des noms, des emails, des numéros de téléphone.

Ils doivent aussi respecter le RGPD (Règlement général sur la protection des données) de l’Union Européenne, et demander l’accord des internautes concernant le traitement des cookies lors des visites sur le site Internet d’un-e psychologue.

Les modalités pratiques de la psychologie par téléconsultation

La psychologie par téléconsultation s’effectue suivant des modalités pratiques variables, en fonction :

  • du type de téléconsultation
  • du type de technologie utilisée

Psychothérapies à distance ou téléconsultations d’urgence

On peut distinguer les services psychologiques qui se passent sur la durée (psychothérapies à distance, psychanalyses en ligne, etc) et les services d’urgence, dont certains sont disponibles 24h/24, 7 jours sur 7.

Parmi ces téléconsultations psys d’urgence, on trouve à la fois des services assurés par l’Etat – par exemple les numéros verts disponibles pour les personnes suicidaires, les victimes ou témoins d’attentats – et des services proposés par des psychologues libéraux.

La psychologie par téléphone

psychologue par telephone

La psychologie par téléphone a été historiquement la première forme de télépsychologie, à partir du moment où le téléphone s’est généralisé dans les foyers, en gros dans les années 1970-1980.

Une vaste gamme de services d’écoute adaptés à diverses situations notamment traumatiques s’est développée, par exemple :

  • SOS suicide
  • France dépression
  • Allo enfance maltraitée
  • Alcool Info service et Alcooliques anonymes
  • Drogue info service
  • Info azur (écoute des personnes homosexuelles)
  • Anorexie boulimie info écoute
  • SOS joueurs
  • etc

La plupart de ces services d’écoute et d’aide psychologique par téléphone sont gérés par des associations, d’autres par l’Etat.

Les psychologues libéraux ou institutionnels (hôpitaux…) peuvent également proposer des téléconsultations par téléphone.

La psychologie par Internet

La psychologie par Internet peut passer par une grande variété de médias, de logiciels, de sites web, sur ordinateur, tablette ou smartphone.

On trouve surtout :

La psychologie par visioconférence

psychothérapie par visioconférence
psychothérapie par visioconférence

Psychologues et patients peuvent s’entendre pour réaliser une psychothérapie par visioconsultation, qui se passe par une série rendez-vous à la durée fixée à l’avance, comme des consultations classiques, mais dans des cadres spatiaux séparés.

On peut aussi rejoindre un groupe de parole par vidéoconférence. Sur certaines problématiques rares, quand il serait difficile de constituer des groupes de parole en présentiel, ces groupes par visioconférence apparaissent comme la meilleure modalité pratique possible.

La psychologie par tchat

Cette forme rare de télépsychologie s’adresse essentiellement aux personnes sourdes, muettes, ou atteintes de maladies touchant leurs organes auditifs ou phonatoires les empêchant de communiquer par téléphone, ou à des personnes (par exemple, traumatisées) qui refuseraient de faire usage de la parole.

Les modalités pratiques

Les psychologues qui souhaitent proposer des services de télépsychothérapie peuvent utiliser des outils grand-public – par exemple Skype, Zoom, WhatsApp – ou des outils plus spécifiques, comme le plugin WordPress de prise de rendez-vous et téléconsultation WP Amelia.

Frontières et exercice illégal

Sur Internet ou par téléphone, les frontières semblent abolies.

Pour les patients dans certains pays, il peut sembler avantageux de recourir à des services de psychologie en ligne d’autres pays au coût de la vie plus bas.

Avant d’accepter des pays d’autres pays, les psychologues doivent s’assurer qu’ils ne se mettent pas en situation d’exercice illégal.

Or à ce sujet, les législations varient de pays en pays.

Par exemple, une psychologue française a le droit de prendre en téléconsultation un patient canadien, car selon le droit canadien, les patients sont libres d’aller voir le professionnel de leur choix.

Tandis qu’aux Etats-Unis, un psy français qui appellerait un patient aux Etats-Unis serait considéré par la législation états-unienne comme étant en situation d’exercice illégal.

Les patients de la télépsychologie

Un certain nombre de patients préfèrent effectuer leur psychothérapie ou demander une écoute d’urgence par téléconsultation psy que par une consultation en présentiel.

téléconsultation avec une psychologue
téléconsultation avec une psychologue

Les personnes âgées, les personnes handicapées, à mobilité réduite, en situation d’isolement géographique

Ces personnes préfèrent la télépsychologie pour des raisons pratiques :

  • pas besoin de permis de conduire
  • aucun temps de transport
  • aucun danger lié au fait de se déplacer physiquement
  • aucun effort physique

A contrario, la pratique de la télépsychologie révèle qu’auparavant, une partie de la patientèle potentielle des psychologues ne trouvait pas satisfaction dans l’offre de psychologie en présentiel.

Alors que les déserts médicaux continuent de s’étendre, en France et dans d’autres pays, la pratique à distance semble compter au nombre des solutions possibles.

Les expatriés

Les personnes expatriées qui vivent dans un milieu linguistique et culturel très différent de leur milieu d’origine ne se sentent pas forcément à l’aise pour voir un psy en langue étrangère, et préfèrent donc téléconsulter à distance mais dans leur langue natale.

Les personnes qui ont peu de temps

Pour des raisons souvent professionnelles ou familiales, une partie de la patientèle potentielle des psys n’y a pas recours parce que les pertes de temps liés au rendez-vous leur sembleraient trop importantes : quand il faut passer 2 fois 30 minutes en transports, pour une consultation de 30 minutes, et donc perdre au moins 1h30 dans une journée chargée, une partie des patients préfèrent tout simplement se passer du service.

Or ces personnes comptent parfois parmi celles qui ont le plus besoin de voir un psy, étant par exemple en situation de burn-out professionnel ou familial.

Les personnes atteintes d’agoraphobie, de troubles paniques, de syndrome de stress post-traumatique ou d’anxiété sociale

Ces troubles spécifiquement psychologiques dissuadent les personnes qui en sont atteintes de sortir de chez elles, de circuler dans l’espace public vécu comme stressant ou dangereux.

Dès lors, la télépsychologie leur apparait comme une solution de secours agréable, rassurante.

Les patients qui ont besoin de certaines spécialités

Certains patients sont porteurs de troubles spécifiques, et n’ont aucun spécialiste de ces troubles à côté de chez eux.

Il peut s’agir par exemple de victimes d’abus sexuels, de surdoué-e-s, d’autistes Asperger, etc.

La psychologie à distance leur permet de suivre une thérapie qui leur était interdite d’accès jusque là.

(Dans une situation similaire, la téléorthophonie vient en aide à des patients qui n’ont pas d’orthophoniste près de chez eux.)

Les personnalités connues

Les personnalités, les stars, les grands patrons, les politiciens, ont eux aussi leurs soucis – et on connait de nombreux cas de personnes célèbres ayant sombré dans la dépression, les médicaments, les drogues, l’alcool, etc, parfois jusqu’au suicide.

L’offre de télé-psychologie leur garantit une aide sans risques pour leur anonymat et leur confidentialité.

L’efficacité de la télépsychologie

Des études de recherche en sciences sociales ont montré que les patients comme les psychologues jugent qu’en moyenne la télépsychologie est un moyen thérapeutique efficace.

Ainsi, les chercheurs Robert J. Reese, Collie W. Conoley, et Daniel F. Brossart écrivent dans une étude de 2006, The Attractiveness of Telephone Counseling An Empirical Investigation of Client Perceptions :

we (…)  found that telephone counseling respondents reported similar levels of improvement and satisfaction with the counseling process as did the CR face-to-face sample. However, telephone counseling clients who indicated having more severe problems reported less improvement than did the sample in the CR study. 

Nous avons trouvé que les patients de services de psychologie par téléphone rapportaient des niveaux d’amélioration de leur état et de satisfaction similaires à ceux des patients en présentiel. Cependant, les patients des psychologues par téléphone qui indiquaient avoir des troubles plus sévères rapportaient moins d’amélioration que ceux des patients en présentiel.

Conclusion

Désormais installée dans le paysage social et médical, la télépsychologie s’impose comme une pratique pertinente pour satisfaire une partie des besoins d’écoute et de thérapie de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page